Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

  • Shabastet
  • un jour, tout cela passera!!!
  • un jour, tout cela passera!!!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 15:00
Voici un compte rendu écrit sur le site critical dance, danser en français en février 2004. Il n'est pas véritablement rédigé comme un article; mais je le livre intact ici :


soirée du 21 février 2004

stepping stones
De loin, mon ballet préféré de la soirée! :)
d'abord, les décors : trois statues de chats dorés, au fond de la scène, dressent leurs silhouettes mystérieuses, bienveillantes, mais spirituelles, à trois stades d'enfouissement dans le sol: un triangle percé est suspendu dans les cintres d'où s'écoule une lumière dorée, qui dessine un cercle sur la scène noire; on dirait une Egypte ancienne mais devenue contemporaine, c'est très très impressionnant;
les danseurs évoluent par couple, chacun portant une pierre rectangulaire d'où émerge la silhouette arrondie de pierres : carré, triangle, cercle... on est dans une dimension spirituelle mais à peine évoquée
Cage, Webern : musique sublime, pleine de couleurs, magique, à la fois très ancienne et très contemporaine; les pianos préparés de Cage m'ont toujours fascinée : le son sonne comme s'il y avait des gamelan javanais qui soulignent les sons du piano; grande pureté et lumière qui ruisselent sur les danseurs
technique classique mais complètement inovante; Kylian n'en finit pas de renouveler le langage; l'oeil est sans cesse surpris, sollicité, mais jamais gratuitement; c'est fluide, humain
Les corps sculptent la musique, la rendant palpable
Le tout est très envoûtant, très mystérieux, et d'une perfection esthétique aboutie
Comme je ne vais pas souvent à l'opéra, je n'ai pas été capable d'identifier les garçons,(Stéphane Phavorin, Bruno Boucher, Guillaume Charlot,) sauf Jérémie Bélingard. mais pour les filles, c'était plus facile : Eléonara Abbagnato, fluide et douce, Stéphanie Romberg, très affirmée, parfaite, Laurence Laffon, que j'adore, d'une immense présence, d'un grand lyrisme,avec une technique très aboutie, et Isaballe Ciaravolla, magnifique : les quatre étaient vraiment sublimes :(

Partager cet article
Repost0

commentaires